Partie 1
Notation financière et marchés boursiers : cadre conceptuel

La présentation de la recherche débute par une prise de connaissance de la littérature consacrée à la notation financière. Elle nous amène à exposer dans un chapitre 1 les grands principes de la notation. Les fondements liés aux théories de l’économie de l’information et des marchés efficients sont d’abord présentés et appliqués au cas des agences de notation. Puis, les caractéristiques des principales agences, ainsi que le processus de notation, sont exposés avant l’énoncé des caractéristiques des notes et des agences qui va clore la section 1. Cette présentation est en effet indispensable pour appréhender le fonctionnement des agences et le champ d’application des études empiriques.

La section 2 identifie les principales variables financières et non financières qui justifient le niveau de la note de crédit attribuée par les agences. Une première approche nous conduit à un travail de synthèse des méthodologies publiées par les agences mondiales. Elles décrivent les modes de calcul des principaux ratios utilisés et les seuils théoriques à atteindre pour répondre aux exigences de chaque classe de note. Une seconde approche s’appuie sur les travaux scientifiques qui identifient les principales variables explicatives des notes. Elles sont regroupées par grandes thématiques caractérisant la situation de l’entreprise, exprimées en termes de taille, de performance, de structure financière et de risque.

Le chapitre 2 recentre la revue de littérature sur l’objet de recherche : la variation du prix des actions à la suite d’une annonce d’une agence de notation. La section 1 présente les résultats des rentabilités anormales moyennes cumulées (RAMC), calculées à l’aide de la méthodologie d’étude d’évènements. Elles traduisent le niveau de réaction des marchés d’actions aux différents types de changements de note négatifs et positifs sur plusieurs échelles de temps entourant le jour de l’annonce. Les trois sections suivantes commentent les résultats obtenus et décrivent les régressions réalisées entre les RAMC et les variables explicatives testées. Elles analysent successivement ces variables qui concernent les caractéristiques des agences et du changement de note, les caractéristiques des marchés financiers et celles des entreprises notées. Enfin, à l’issue de cette revue de littérature, nous concluons le chapitre par la présentation des hypothèses de recherche.